Actualités

Portait d'Alumni -  Yves DASSOU Portait d'Alumni - Yves DASSOU
Partager sur :

Portrait d'Alumni - Yves DASSOU

02 octobre 2021 Portraits
Vue 565 fois

Yves DASSOU

55 ans avec 20 ans d’expérience.

Promo 84.

Je suis directeur des opérations industrielles et de sa supply chain.

Ingénieur en mécanique, j’évolue dans des environnements internationaux et multiculturels. Transformation, plan de compétitivité et optimisation de cash sont mon quotidien.

 

Pouvez-vous nous en dire davantage sur votre parcours ; qu’avez-vous fait depuis que vous avez quitté le lycée  ?

Bac en poche à Pondichéry, avec un capital ENVIE dans les valises, j’ai pris un vol pour la métropole. C’est après une année que j’ai trouvé ma route. La première étape a été un DUT Génie Mécanique et Productique. L’aspect pratique du DUT et l’option automobile d’Orléans m’ont lancé dans la filière automobile. J’ai continué mes études à l’INSA Lyon pour terminer ingénieur en génie mécanique et construction. Dans Les années 90,  l’enjeu était la construction de l’Europe ; les cursus européens se mettaient en place; j’ai complété par un Master of Science Manufacturing Engineering and Management au Royaume-Uni.

 

Concrètement comment êtes-vous devenu directeur des opérations industrielles et de sa Supply chain. Pourquoi avoir fait ce choix de carrière ?

On a tous un rêve de gosse, je démontais et remontais la mobylette de la maison : j’apprenais le fonctionnement, c’est fascinant une mobylette à 16 ans ! 

Pendant mes études je démontais et remontais les moteurs de voiture… c’est passionnant !

Les opérations industrielles, c’est un bon « masala »  d’ingénierie et de solutions concrètes pour les usines. On est dans la genèse de l’industrie 4.0 tout en garantissant des résultats au quotidien.

Après mes études, j’ai rejoint le groupe Valeo sur le périmètre de la climatisation automobile. On passait d’un produit véhicule haut de gamme à un équipement monté à 100% : beaucoup d’opportunités se sont présentées dans ce domaine très compétitif : d’ingénieur méthodes en passant par chef de projet industriel pour intégrer un poste de manager de production.

Après la clim, les opportunités étaient dans la sécurité du conducteur et des passagers. Chez Autoliv, « on sauve des vies »: 10 années dans la production de ceintures de sécurité et d’airbags. Je suis passé membre du comité de direction usine. C’est en pilotant le plan de compétitivité du site qu’à 37 ans, je m’installe en Tunisie pour monter un site de production et j’en prends la direction. 

Rodé aux enjeux industriels et de leadership, c’est en Tunisie que je suis tombé dans le chaudron de la Supply Chain. Il s’agissait de produire en Tunisie et de livrer en Juste à Temps les sites de production automobile en France et en Espagne. En 2016, j’ai rejoint le constructeur automobile Peugeot & Citroën pour piloter des projets de transformation de sa Supply Chain. Mi- 2017, je pars à Chennai pour le lancement de la marque Citroën en Inde. 2021, c’est le rapprochement avec Fiat/Chrysler : je suis dans l’équipe qui va fusionner et transformer ces deux Supply Chains pour les 3 années à venir.

 

A quoi ressemble votre quotidien ?

Un quotidien teinté de travail à distance depuis mars 2020. Mon employeur à décidé de prolonger le télétravail pour 4 jours par semaine.

Une première partie de journée sur les aléas du court terme : s’assurer que la semaine/mois est sous contrôle. Une deuxième partie de journée sur les projets à moyen terme avec les équipes à Poissy (FR), Russelsheim (DE), Rabat (MA) et Détroit (US).

 

Si vous deviez parler à un jeune lycéen de Pondichéry que lui diriez-vous ?

Le lycée est un établissement international, tu as une opportunité unique pour développer ton envie de faire de l’international.

Le lycée et Pondichéry referment une mixité culturelle, tu as une opportunité pour t’initier au multiculturel.

L’Inde est le pays où il faut être en ce moment. Tu y es, qu’est-ce que tu en retiens ?

J’ai côtoyé dans cet établissement des coopérants, une ENVIE d’international : au total trois missions en coopération,10 années de ma carrière.

Pour le multiculturel, je me sens chez moi en Inde, en France, en Grande-Bretagne, au Tchad et en Tunisie.

Pour l’Inde, je suis retourné à Chennai, positionnant ma culture « tamil » dans un environnement professionnel.




12
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.